Editorial // Psychotic reactions & carburateurs flingués // Instantanés // Oeuvres // Textes // Projets // Notes // Espace militant // Infos


Editorial du 03 decembre 2017

Alors mec, tu fais quoi ? Tu ne dessines plus !?!

J’avoue, je suis peu enclin à la création picturale en ce moment. Les images m’ennuient. Je préfère lire au coin du feu, sur mon canapé avec le chien à mes pieds. Écrire aussi, beaucoup, sur tout et rien mais surtout écrire. En fait c’est simple : avant, les mots entraînaient des images qui entraînaient à leur tour des mots dans une espèce de tourbillon nutritionnel qui alimentait mon œuvre. Aujourd’hui, les mots n’entraînent plus que des mots et l’image a disparu. Rien de grave en somme si cela reste temporaire – sauf peut-être pour les trois ou quatre inconditionnels de mon travail qui actualisent leur fil Instagram toutes les cinq secondes, dans l’espoir de voir une nouvelle encre du « maestro ». Le changement semble néanmoins important et profond car, il résulte d’une saturation liée à la reconnaissance. Pendant plusieurs décennies et sans but particulier, j’ai dessiné jour après jour dans mon coin avec une passion inébranlable, nourriture quotidienne aux allures de thérapie. Puis c’est arrivé ! Les expositions se sont multipliées, les projets se sont accumulés et les plus grandes marques m’ont sollicitées. Les voyages, les commandes, les livres, les séances de dédicaces, les médias, l’évènementiel, internet, interviews, like, j’aime, fans, followers… Et puis l’Inde, les tibétains, la pauvreté, la résistance, l’humain, la vie… Et puis plus rien. Plus rien, que des mots. Des mots qui vibrent, dénoncent, partagent… Des mots libres comme la liberté de s’exprimer !

Alors, de grâce mes amis, oubliez pour un certain temps mes images en noir et blanc car, mes mots de couleurs vont noircir dorénavant le papier blanc.

Merci pour la visite