BRUNO LEYVAL

Les territoires perdus

Quand j’ai fait cette photographie, je savais que je tenais quelque chose, quelque chose d’important, quelque chose qui résumait notre société et notre monde. Une barrière entre les peuples, une fracture entre l’homme et la nature, qu’importe le sens qu’on lui donne, c’est une barrière qui cherche à séparer alors que naturellement, tout est uni. Les marquages au sol accentuent la division, chacun à sa place, individuellement, séparé des autres. On peut voir beaucoup de choses dans une image, ce jour-là, voilà ce que j’y ai vu.

brunoleyval.fr

Les territoires perdus, 2021. Photographie