brunoleyval.fr

Litanie des turpitudes

Ô Grand Mystère
Ô Grand Mystère
Où es-tu ?
Ô Grand Mystère
Ô Grand Mystère
Où es-tu en ce jour sacré ?

En ce jour sacré, je fais une fois de plus appel à toi
Je me suis égaré – montre-moi
Montre-moi le chemin le plus long
Celui qui efface les turpitudes
Montre-moi le chemin le plus dur
Celui qui efface la laideur morale
Et l’infamie

Ô Grand Mystère
Ô Grand Mystère
Où es-tu ?
Ô Grand Mystère
Ô Grand Mystère
Où es-tu en ce jour sacré ?

En ce jour sacré, je fais une fois de plus appel à toi
Les fleurs de mon jardin sont à bout de souffle
Elles fanent de tristesse
À bout de souffle les roses
Suffoquent de tristesse
Et le ciel est noir de fumée
Et le ciel est noir de fumée

Ô Grand Mystère
Ô Grand Mystère
Où es-tu ?
Ô Grand Mystère
Ô Grand Mystère
Où es-tu en ce jour sacré ?

En ce jour sacré, je fais une dernière fois appel à toi
Je me présente vierge au monde merveilleux
L’âme épurée et étrangère
Qui a trouvé sous le croissant de lune
Une rivière de cristal

Je m’incline maintenant
Je te vois maintenant

brunoleyval.fr