un mantra, une répétition, un tourbillon

un mantra, une répétition, un tourbillon
tourne - tourne - tourne
les voix profondes attendent une promesse
ou une simple plainte

je n’étais plus venu sur ce territoire depuis bien longtemps et les hurlements de l’aube ne m'ont pas manqué. bien sûr que ces voix ont une destination - mon cerveau qui bouillonne et qui se ramollit comme un fruit mûr. je suis assis sur la dalle qui recouvre mon tombeau et je communique avec l’univers, avec le caveau d’en face, la statue d’un ange, se penche...

tourne - tourne - tourne
un chant un rituel une offrande un sacrifice
tourne - tourne - tourne

un gémissement, mon visage s’enfonce et vous ne pouvez le voir de l’intérieur
l’odeur de la voie/je me lève soudain comme un, comme une...

comme...

la première escale, la station de train des vampires aux chaussures vertes
les jeunes filles prennent un bain de sang
le miroir et le reflet sauvage

la station de train/gare de nulle part - rien,
la pluie automatique et les essuie-glaces de verre
le froid et le vent
les voix dans une tête creuse
ne pas se relire et enchaîner les mots
écriture automatique et salon de jardin en été
la stratégie d’un enfer - l’horreur d’un paradis

les cheveux qui poussent en silence
amplification et vision
Blake (la seule majuscule)
en avant, en avant, partons
maintenant !


Accueil